En ce début de mois de Juin ensoleillé, nous vous proposons de partir à la découverte du "père" de la photographie ainsi que de plonger dans un reportage de Juuso Westerlund, autour de ses deux fils. Notre manière à nous de célébrer la fête des pères.

Bonne lecture.

---------------------------------------------------------------------------------------

LE "PÈRE" DE LA PHOTOGRAPHIE

Si la photographie est officiellement reconnue en 1839 avec l'arrivée de la Daguerréotypie.  La première photographie connue de l’histoire est un peu plus vieille . Elle a été prise par Nicéphore Niépce en 1827. « Point de vue du Gras ». 

Pour arriver à cette première image, il a utilisé une plaque photographique en étain et recouverte de bitume de Judée qui nécessita plusieurs jours d'exposition ! *

Elle est aujourd'hui conservée au Harry Ramson Center de Houston au Texas. Vous pouvez aussi vous glisser dans la peau de Nicéphore Niépce pour quelques heures en visitant le musée qui porte son nom situé en bourgogne: 2 rue Nicéphore Niépce, à Saint-Loup-de-Varennes.

 

---------------------------------------------------------------------------------------

PÈRE & FILS

À travers une série de photos intitulée "Heartbeats", le photographe Finlandais Juuso Westerlund raconte sa vie de père et les différentes émotions qu'il a pu ressentir en les voyant grandir. Il écrit à propos de cette série : "Heartbeats est une expression d'amour là où les mots échouent. Les photographies sont des poèmes, que je ne savais pas écrire."  Il ajoute qu'il n'est pas à la recherche de "quelque chose d'unique, mais des moments et des sentiments qui entrent en résonance avec le fait de grandir"
Pour voir la série c'est ici.

 

Article Précédent

Vus précedemment